Smartphone Pliable

Pourquoi les smartphones pliables sont l'avenir ?

Le Téléphone réinventé par Steve Jobs en 2017 avec la naissance de l'iPhone est devenu à partir de cette date un véritable smartphone (Téléphone intelligent). En 2017 la révolution technologique était l'écran tactile. Aujourd'hui le téléphone est devenu le terminal universel dont les ingénieurs rêvaient déjà bien avant qu'internet ne fasse son apparition. À l'origine, l'ordinateur était pressenti et les concepteurs de téléphones cellulaires étaient encore loin de s'imaginer que l'on se servirait d'un téléphone portable comme réveil, comme lampe, comme GPS ou même comme niveau pour le bricolage. Aujourd'hui, c'est devenu la commande centrale de tous nos appareils informatiques et ménagers, notre moyen de paiement, notre carte de transport ou notre laissez-passer au travail.

Ce résultat est le fruit d'un très long processus qui a suivi le phénomène de convergence. Premièrement, celui des communications électroniques. Avant, chaque vecteur avait son mode de connexion. Regarder la télévision, téléphoner, naviguer sur internet nécessitait trois modes de branchement, avec l'arrivée du « triple play », un seul et même câble suffisait désormais. Il a simplement fallu que les concepteurs trouvent le moyen de l'adapter à la technologie mobile avec les connexions Bluetooth, le wifi ou encore la 3G. Ensuite, le phénomène de convergence des terminaux a fait du smartphone le terminal universel. Enfin, la convergence des médias a permis, à travers la création des applications mobiles, d'écouter, de voir la radio par internet et de se connecter à des plateformes de VOD.

Notre smartphone est devenu l'écran à travers lequel on regarde des films, des séries et avec lequel on joue aux jeux vidéo. La taille de l'écran est forcément devenue problématique, car les acheteurs restent réticents face à l'offre des téléphones qui ne tiennent pas dans une seule main. Force est de constater qu'un écran que l'on tient à deux mains, ce n'est plus un téléphone, c'est une tablette. Or, si la tablette plaît beaucoup à la génération des silvers, son utilisation reste très limitée au quotidien, car elle ne tient pas dans une poche, elle ne se sort pas facilement en toutes circonstances.

Le Consumer Electronics Show 2019 de Las Vegas : présentation des téléphones pliables et écrans souples

Le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas est très certainement l'un des évènements les plus importants de l'année pour les amateurs et les spécialistes de technologies innovantes. Le fameux salon des innovations technologiques s'est déroulé cette année du 7 au 10 janvier 2019 à Las Vegas. C'est à cette occasion que les plus grandes marques du marché sont venues y exposer leurs prototypes et leurs dernières nouveautés. Toute la presse, les spécialistes, les blogueurs, les professionnels et les particuliers intéressés s'y pressent pour découvrir les futures sorties et les prochaines tendances en matière de technologie. Cette année, la grande star de l'évènement, c'est la technologie OLED avec laquelle les constructeurs souhaitent développer nos écrans de demain et particulièrement les smartphones pliables.

Dans notre société, la technologie mobile est au centre de l'attention. Cela fait maintenant quelques années que les constructeurs peinent à proposer des concepts vraiment innovants. Le vent risque de tourner avec la mise au point des écrans souples qui permettraient de concevoir des téléphones flexibles ou pliables. La recherche d'une technologie qui permettrait de plier les écrans des téléphones n'est pas le fruit du hasard. Elle vient ici répondre à un vrai besoin des utilisateurs.

C'est au cours du CES 2019 que la marque Royole a su se faire remarquer en présentant son smartphone pliable aux professionnels et au grand public. Des marques comme Huawei et Samsung ou encore Apple ne sont pas en reste et comptent bien sortir leur modèle dans un futur proche. Mais à quel public seront-ils destinés ? Sommes-nous prêts à accueillir ces innovations avec enthousiasme ?

2019 : l'arrivée du concept de téléphone pliable au grand public

Finalement, les constructeurs se sont concentrés sur la création d'un écran plus modulable, que l'on peut plier ou déplier à volonté. La difficulté principale, au-delà de réaliser la prouesse technologique de créer un écran souple capable de se plier, réside dans la faculté d'adapter la taille de l'interface pour regarder l'écran déplié ou plié. Il a donc fallu ici innover en la matière.

Grâce au développement de la technologie OLED que nous expliquerons plus loin dans cet article, il est possible de faire apparaître une image sur un support souple comme le plastique. Lorsque Sony et LG Phillips ont sorti les premiers prototypes en 2007, tout laissait présager que cette technologie conviendrait parfaitement aux smartphones, tout récemment développés.

Les fabricants de téléphones portables doivent rivaliser d'innovations pour pouvoir imposer leur marque auprès du public. Aujourd'hui, ils semblent pour la plupart faire confiance aux avantages du smartphone flexible. Mais quels sont les véritables atouts pour les utilisateurs Le point fort du smartphone pliable est sans nul son côté pratique. Ce téléphone qui s'apparente à une tablette de par ses dimensions peut se plier des milliers de fois à votre guise et rentrer dans la poche de votre jean à la manière d'un portefeuille. Si l'idée est séduisante et peut amuser dans un premier temps, il est encore bien difficile de savoir si le concept suffira pour susciter un engouement du public. Peu nombreuses sont les personnes à avoir eu un smartphone pliable entre les mains, mais les premiers retours des professionnels ne sont pas particulièrement élogieux à l'égard ce qui s'apparente plus à une simple évolution qu'à une véritable révolution. Le smartphone pliable, un gadget aux avantages limités ? Aux constructeurs de nous prouver le contraire. Le vrai défi pour produire un téléphone modulable est la gestion du tactile. En 2016, Samsung avait présenté un écran enroulable qui avait fait forte impression au CES de la même année. Il faut maintenant intégrer la prise en compte du tactile sur cette nouvelle surface.

Faut-il se ruer sur les smartphones pliables ?

Le smartphone flexible : nouvelle arme des constructeurs mobiles

Samsung et Huawei se livrent à une véritable course contre la montre pour savoir lequel des deux présentera le premier smartphone pliable. Finalement, le Chinois Royole leur a coupé l'herbe sous le pied en présentant un prototype de téléphone pliable. Il propose un écran AMOLED (associant la technologie OLED et une matrice active), de 7,8 pouces avec une résolution de 300 pixels par pouce. Par contre, ce qui risque de repousser la majeure partie des acheteurs pour l'instant, c'est que le constructeur n'a pas encore trouvé le moyen d'y intégrer un appareil photo. Or s'il y a bien une fonctionnalité qui est devenue en quelques années indissociable du smartphone, c'est bien la photo et la vidéo en très haute qualité.



Samsung quant à lui, promet d'accélérer le calendrier pour enfin nous présenter son modèle. Il nous annonce un écran qui, une fois plié, pourra être visible par l'effet de transparence du volet rabattable. Quant à Huawei, il s'est associé avec une autre société, BOE Technology, pour sortir aussi son modèle de téléphone portable flexible. D'après la revue Le Point, d'autres géants de l'industrie de la technologie mobile comme Lenovo, Acer, Apple et bien entendu LG auraient aussi déposé des brevets dans ce domaine. D'ailleurs, LG a présenté au CES 2019 un écran OLED enroulable de 65 pouces dont la commercialisation est prévue pour fin 2019.

En 2007, la marque Sony sort le premier écran souple suivi de peu par LG Phillips. À l'époque, les prototypes ne font respectivement que 2,5 pouces pour le premier et 4 pouces pour le second. Néanmoins, ils affichent plus de 16 millions de couleurs pour une résolution de 80 pixels par pouce. Mais la technologie OLED promet déjà une grande révolution dans le domaine de l'image. Premièrement, elle laisse supposer une adaptation très rapide sur les téléphones portables. Deuxièmement, les perspectives de développement pour l'ordinateur et le home cinéma sont très prometteuses. C'est chose faite en 2017. LG présentait alors le prototype d'un écran OLED de 77 pouces. En 2014, LG avait déjà conçu deux écrans de 18 pouces, dont un qui était transparent. On ne réalise pas encore le rêve de « Minority Report », mais on s'en approche petit à petit.

Aujourd'hui, ce dont on est certain c'est que la technologie OLED sera d'abord développée pour les transports et la robotique, deux secteurs d'activité qui ont les moyens de prendre le risque d'investir dans ce domaine. Cela permettra de corriger les failles actuelles de ce type d'écran pour pouvoir le mettre à la disposition d'un public plus large en équipant les téléviseurs, les ordinateurs ainsi que les smartphones.

Galerie Photos des smartphones pliables en images

Les smartphones pliables en vidéos

Les brevets des constructeurs mobiles

Tous les constructeurs mobiles ont déposés des brevets concernant les écrans souples, pliables, flexibles ou transparents surant l'année 2018. Cela laisse donc penser que les premiers terminaux issus de ces brevets arriveront sur le marché dans le courant de l'année 2019.

Brevet de smartphone pliable chez Apple

Apple à une approche unique du smartphone pliable : en imaginant un appareil capable de se replier sur lui-même en deux voire en trois parties. Cela ouvre des perspectives d'usages puisque l'écran sera modulable : d'un écran de smartphone il pourra se présenter sous la forme d'un ordinateur portable ou d'un petit téléviseur.







En position initiale repliée, le téléphone ou écran tactile doit tenir dans une seule main. Connaissant le rythme de sortie des innovations chez Apple, nous risquons d'attendre 2020 pour découvrir un iphone pliable ou dépliable.

Brevet de smartphone pliable chez Samsung

Samsung est déjà capable de produire des écrans enroulables très fin , il avait présenté un écran enroulage au CES 2016. Comme souvent lorsqu'il s'agit de nouvelles technologies, le constucteur Samsung est leader de l'innovation. Il a encore une fois été le premier à montrer son prototype de téléphone pliable. Selon certaines rumeurs, le prototype encore secret serait doté d'une dalle OLED 7 pouces à plier en son centre.



ce smartphone d'un nouveau genre se destine à un marché de niche qui devra apporter une plus-value au consommateur. Koh le grand patron de Samsung ayant indiqué qu'il était vigilant à l'expérience utilisateur afin d'avoir un intérêt pour ses futurs clients. Au dessus des 1500 euros l'appareil, il faudra en effet qu'il ouvre ou améliore les usages.



Brevet de smartphone pliable chez Oppo

En europe, peu de gens connaissent la marque Oppo, c'est pourtant un géant chinois du secteur high-tech. Les plus initiés connaissent très certainement le modèle Oppo RX17. C'est une société-soeurs de OnePlus. Le constructeur chinois a d'ailleurs déposé en novembre 2018 un brevet pour un appareil mobile doté d'un écran pliable et rétractable sur lui même. Il se démarque de la concurrence par le fait que l'écran est envelopé à son extérieur. Cela permet de réduire les coûts, pas besoin d'une troisème dalle mais a le défaut d'exposer l'écran qui sera difficile à protéger.



Brevet de smartphone pliable chez Huawei

Brevet de smartphone pliable chez Lenovo

Lenovo compte bien être un acteur des écrans pliables. Le chinois a déposé un brevet en décembre 2017 et publié en juillet 2018. Comme beaucoup de ses concurrents, Lenovo envisage d'avoir un terminal qui se plie en son milieu pour avoir un appareil hybride à la fois smartphone ou tablette.





Lenovo envisage de se démarquer de la concurrence avec une plaque rigide sur sa surface interne. Cette structure est la base de la charnière servant au pliage. Il faudra également noter la présence d'un grille de ventilateur au niveau de son châssis. Cela laisse penser à la présence d'un processeur assez puissant.

Brevet de smartphone pliable chez Sony

Sony a déposé à l'OMPI (organisme mondial de la propriété intellectuelle) en Mai 2018 un brevet concernant la possibilité de faire un téléphone à la fois pliable et transparent. Le constructeur nippon décrit un concept révolutionnaire puisque le terminal serait doté d'un double écran. A l'image des téléviseurs chez Panasonic ou Samsung, l'appareil possèderait un écran OLED de chaque côté. Ces écrans n'ayant pas besoin d'être rétroéclairés, le concept est possible.



En superposant deux écrans, Sony parviendrait à obtenir trois types différents d'affichages :

Le procédé semble assez complexe, il est probable que ce brevet n'aboutisse jamais à un téléphone à 2 écrans pliables et transparents. D'ailleurs on peut se demander si cette technologie est utile pour un téléphone !

Images des brevets de Smartphone Pliable par les constructeurs mobiles

Brevet smartphone pliable Lenovo
Brevet smartphone pliable Lenovo
Brevet smartphone pliable Sony

Le smartphone pliable, gadget ou révolution technologique ?

Qu'est-ce qu'un écran souple ?

Qui aurait pu s'imaginer un jour que l'on se promènerait avec notre écran de télé enroulé sous le bras comme un poster. C'est l'objectif vers lequel tendent les grandes marques dans le domaine de l'image HD. Après avoir rendu les écrans plus fins, il faut désormais les faire disparaître en un clin d'œil, les rendre tactiles et pouvoir moduler la taille de la fenêtre d'une application pour en afficher et en contrôler plusieurs simultanément. Cette idée vous paraît futuriste ? Pourtant, les ingénieurs travaillent sur ce concept depuis les années 1990. Encore une fois, les innovations présentées lors du CES 2019 nous ont montré que cette technologie était désormais à la portée, non plus des professionnels, mais aussi du grand public.

Comment fonctionne la technologie OLED ?

OLED est un acronyme qui signifie Organic Light-Emitting Diode. En français, cela se traduit par diode électroluminescente organique, ou DELO. Elle consiste à superposer plusieurs couches semi-conductrices organiques (sous la forme de cristaux et de polymère), entre deux électrodes. Chaque pixel de l'écran est composé de trois diodes (une rouge, une bleue et une verte). Bien entendu, les couches sont très fines puisqu'elles ne dépassent pas un millimètre. Autrement dit, c'est presque aussi fin qu'un cheveu. Une fois alimentées, elles produisent donc leur propre lumière. Cela signifie que les écrans OLED n'ont pas besoin de rétroéclairage.

Ce dispositif peut être installé sur un support de verre. C'est désormais le cas de la plupart des écrans de télévision haut de gamme du marché. Lorsqu'il est utilisé sur un support souple comme du plastique cela permet de créer les écrans flexibles que nous voyons en présentation au CES 2019. 

Quels sont les avantages et inconvénients des écrans OLED ?

Tout d'abord, l'écran OLED offre une qualité d'image et un rendu de couleur jusqu'à présent inégalé. L'absence de rétroéclairage lui permet de construire des supports beaucoup moins encombrants qu'avant. Les écrans sont donc plus fins et peuvent être désormais flexibles. Enfin, les coûts de production seraient également diminués par rapport à d'autres technologies utilisées actuellement sur le marché. 

Les inconvénients des écrans OLED résident d'abord dans les incertitudes sur sa durée de vie. Ensuite, il semblerait qu'elle soit assez sensible à l'humidité ce qui pourrait poser problème dans le cadre d'une utilisation domestique. Enfin, le fait que beaucoup d'éléments constitutifs de la technologie OLED fassent l'objet d'un dépôt de brevet risque d'influer sur le prix d'achat de tels écrans.

Aujourd'hui, où en est-on de la technologie OLED pour le grand public ? 

Lors du CES 2019, force est de constater que c'est le constructeur LG qui a assuré le show. Alors que tous ses concurrents ont tenté d'améliorer la qualité de l'image des téléviseurs en 8 K, lui a proposé un écran OLED 4K enroulable de 65 pouces. Imaginez un socle qui permet de dérouler et enrouler à souhait votre écran, un peu comme une toile de projection pour vidéoprojecteur, mais de bas en haut. Premièrement, cela change le format du carton d'emballage et ça facilite le transport (bien qu'il pèse tout de même près de 17 kg). Deuxièmement, pour les amateurs de design, force est d'admettre que cet objet est magnifique. Troisièmement, la qualité de l'image est de loin la plus performante du marché actuellement. Reste à connaître son prix. 

Bien que la technologie OLED laisse encore quelques incertitudes quant à la mise sur le marché prochainement de téléphones mobiles pliables, force est de constater qu'elle a su faire son chemin et s'offre aujourd'hui une place de choix dans le domaine de l'innovation. Il sera donc intéressant pour l'avenir de suivre les avancées des constructeurs en la matière ainsi que les dates de mise sur le marché des produits.

Les tarifs annoncés des smartphones pliables

Question prix, les smartphones pliables ne feront évidemment pas partie des téléphones low cost. On parle aujourd'hui de 2000 euros environ pour le premier téléphone pliable de Samsung, le Samsung Galaxy F. Quant au FlexPai de la marque Royole, il coûte 1400 euros pour la version 128 go. Un sacré budget donc, et une barrière psychologique qui pourra être difficile à surmonter pour beaucoup de consommateurs, y compris pour les férus de technologie. On peut néanmoins imaginer que les coûts de fabrication puissent diminuer avec le temps et que les grandes marques concèdent à baisser leurs prix dans un avenir plus ou moins proche. Des tarifs plus accessibles pourront être un des facteurs clés pour faire des smartphones pliables un véritable succès commercial. On peut prendre pour exemple les casques de réalité virtuelle qui en 2014 ne suscitaient pas forcément d'intérêt. Si aujourd'hui on est encore loin d'un engouement massif pour cette technologie relativement récente, les ventes se sont largement améliorées depuis qu'un certain nombre de casques VR ont baissé leur prix de moitié.

L'avenir des smartphones pliables est donc aussi prometteur qu'incertain. Les possibilités d'utilisation pourront être intéressantes, et on attend beaucoup de l'ergonomie, mais pour ce qui est des performances rien n'indique pour l'instant qu'un palier a été franchi. Comme un certain nombre d'innovations high-tech, le smartphone flexible risque d'être avant tout clivant par son prix très élevé. Il sera en tout cas passionnant de suivre son évolution au cours des prochaines années, et assister peut-être à d'autres formes de mutation de nos téléphones portables.

Quels sont les avantages d'un smartphone pliable ?

Le smartphone pliable est très attendu en 2019. Plusieurs constructeurs téléphoniques ont commencé à se pencher sur la question et ont laissé plusieurs indices (volontairement ou involontairement ?) pour satisfaire le public et la presse en quête de nouvelles informations à ce sujet. Dans le cadre du téléphone pliable, on se retrouve face à une toute nouvelle technologie que les consommateurs attendent avec impatience. Toutefois, plusieurs de ces dernières sont là pour nous le rappeler : les exemples d'échecs sont nombreux. Outre l'idée révolutionnaire, il faut réaliser de grandes prouesses techniques et logicielles importantes pour en arriver à un tel résultat.

Le tout premier atout d'un tel téléphone, c'est son côté flexible. En effet, avec un téléphone pliable, c'est la possibilité d'avoir un gain de place. Le smartphone va se plier au centre. Il peut se plier en plusieurs fois. Cela facilite son rangement dans une poche ou un sac. Le téléphone peut se plier et donc, se déplier. Dans ce cas, il va y avoir un écran plus grand. Vous pourrez davantage apprécier la taille de l'écran jouant à des applications auxquelles vous ne jouez pas auparavant. Le multitâche devient rapidement un véritable plaisir à utiliser.

Le second atout va être la commodité. C'est-à-dire que vous allez pouvoir voyager, notamment pour des raisons professionnelles, avec un seul smartphone pliable. Exit les ordinateurs portables et les tablettes. Un seul support pour tout faire. Vous pourrez aussi bien naviguer sur Internet, envoyer des mails, des SMS ou encore prendre des photos et les retoucher agréablement. Le smartphone pliable est avant tout intéressant pour les professionnels, dans un monde où la mobilité prend le pas dans notre quotidien.

Le troisième avantage du smartphone pliable sera le plaisir d'utiliser un écran plus large. Au fil du temps, les avancées technologiques et logicielles vont arriver. C'est ce qui va permettre aux éditeurs de profiter du grand écran qui s'offre à eux dans certaines configurations. Toutefois, l'enjeu pour eux sera d'être utilisable, peu importe la résolution de l'écran. Un véritable challenge qui se prépare pour les personnes en charge de développer des applications innovantes. Le plaisir de regarder des vidéos, des séries ou des photos sera littéralement décuplé ! Il faut en profiter au maximum pour apprécier cette nouvelle expérience utilisateur qui s'offrira à vous.

Les smartphones pliables sont l'arrivée de technologies toujours plus intéressantes et attractives ! Avec en point d'orgue, la photo et les nouvelles caméras. Le smartphone pliable va intégrer un appareil photo selfie qui comporte une activité de meilleure qualité. Les selfies qui s'adapteront en fonction de la taille d'écran seront un véritable plus. L'utilisateur doit réellement apprécier ces atouts indéniables qui vont créer le smartphone de demain.

Le dernier point qui représente un atout important en faveur du smartphone pliable, c'est la performance. On arrive à un moment où il est impossible de renier la puissance des évolutions technologiques. Toujours plus fin. Toujours plus puissant. Toujours plus efficace. C'est ce qui va amener à nous dire que les smartphones pliables seront toujours plus puissants à l'avenir. Il ne faut pas négliger cet aspect. On tend vers un monde technologique avec des performances qui s'améliorent d'année en année. Les smartphones pliables vont probablement être épais au début. Les batteries vont être épaisses et les technologies sont déjà maîtrisées à ce jour. Il ne manquera plus qu'à abaisser la batterie en épaisseur, sans nuire à l'autonomie du smartphone pour avoir en sa possession des smartphones pliables de grande qualité.

Sans avoir un télephone pliable entre les mains, il est difficile de savoir quels usages le device va offir. Les premiers tests du smartphone Royole sont assez décevant. Mais étant le premier smartphone pliable, nous devons attendre les modèles des concurrents pour ne faire une réelle opinion. Avec un téléphone à écran pliable on peut donc envisager une amélioration de l'usage concernant la prise de notes, les jeux, travailler ou même lire en ligne. Beaucoup de personnes utilisent leur smartphone comme GPS, le fait de pouvoir étendre son écran peut simplifier la visibilité au volant. Un autre mode que l'on peut imaginer sans même savoir si c'est possible est le fait de pouvoir lancer plusieurs applications simultanément sur le grand écran. Imaginez 2 ou 3 applications côte à côte ... un gain indéniable en productivité.

Les smartphones pliables ne sont pas encore normalisés mais certains modèles proposent des écrans flexibles : c'est un avantage, exit le verre et les problèmes d'écrans de téléphones cassés. En tant que smartphone haut de gamme : le smartphone pliable a de beaux jours devant lui !

Quels sont les inconvénients des smartphones à écran pliable ?

Les nouvelles technologies annoncées ici et là par la presse laissent de nombreuses interrogations. En 2019 et en 2020, de nombreux constructeurs téléphoniques vont se lancer sur un marché très particulier et spécifique : le smartphone pliable.

Les inconvénients d'un tel smartphone restent malgré tout, à ce jour, assez nombreux. En voici quelques-uns.

Qu'en est-il réellement ? Quelques fabricants ont « teasé » en faisant apparaître des concepts innovants où le téléphone et la tablette ne font qu'un. La notion de pliable reste malgré tout, assez subjective. Certains téléphones vont pouvoir se plier jusqu'à contenir deux écrans (un à taille réduit et le second en format tablette), d'autres ne permettront pas de se plier sur lui-même… Rien n'est figé et nous ne sommes pas au bout de nos surprises, loin de là !

Le premier défaut que l'on va retenir du smartphone pliable, c'est qu'il sera plus cher. Quand une nouvelle technologie fait son apparition sur un marché, il faut se rendre à l'évidence : ce sont des nouveautés ... qui ne sont pas finies. En raison d'une faible demande, car le consommateur sera sceptique, les matériaux vont coûter cher. À cela, il faudra ajouter tous les frais inhérents liés à la recherche et au développement de ce smartphone pliable. La liste des coûts devient plus élevée. Avant même de parler de caractéristiques techniques, un des premiers freins concernant la démocratisation des smartphones pliables risque d'être leur prix prohibitif dépassant les 1500 euros voir 2200 euros pour certains modèles. A ce tarif, 2000 euros pour un téléphone, même révolutionnaire un smartphone pliable c'est vraiment trop cher !

Le second point sur lequel on souhaite partager notre ressenti, c'est le poids du téléphone. Les smartphones pliables ne seront, en tout cas, pas au début légers. Les premières batteries pliables seront plus imposantes que celles que l'on connaît aujourd'hui. Le produit final va se retrouver plus lourd, plus imposant et cela va gâcher l'expérience que l'on connaît du smartphone pliable. L'épaisseur du téléphone sera également plus importante. À l'heure où on ne cherche que des téléphones qui tiennent dans la paume de la main, on en vient à s'interroger sur l'intérêt d'un tel téléphone. Cela possède un lien direct avec le premier défaut : plus de matériau, donc plus de coûts initiaux. Si le fait d'avoir un écran pliable est un avantage, son inconvénient majeur c'est l'encombrement. Les smartphones ne rentrent déjà plus dans la poche d'un jean ! Les nouveaux smartphones pliables eux c'est encore pire.

Le troisième défaut que l'on va noter sur le smartphone pliable, c'est la difficulté pour le consommateur d'être prudent et vigilant avec son téléphone. En raison d'une nouvelle technologie jeune et qui n'a pas été poussée à son maximum, de nombreux défauts inhérents à la technologie vont apparaître au fil du temps sur le smartphone pliable. Celui-ci va connaître un nouvel élan au fil du temps et des améliorations qui vont gommer tous ces défauts qui rendent le téléphone plus ou moins utilisable correctement. Les technologies vont évoluer et permettre aux smartphones pliables d'être plus robustes, solides et efficaces sur le long terme.

Les individus sont de plus en plus réticents à accepter le changement. Il n'y a qu'à voir le mécontentement des personnes quand une nouvelle version logicielle se met à jour. Deux catégories de personnes vont se distinguer : les personnes qui refusent de faire les mises à jour et les personnes qui ignorent que des mises à jour sont disponibles. L'arrivée imminente du smartphone pliable va inciter les personnes à obtenir de nouvelles fonctionnalités. Elles se présenteront sous la forme logicielle ou matérielle. De nouveaux usages vont faire leur apparition. Le dos du téléphone ne sera peut-être plus aussi rigide qu'il tient dans une main à l'heure actuelle. Il faudra s'adapter à tous ces changements parce qu'ils sont nombreux et multiples. L'absence de bouton et/ou de ports sera probablement encore plus embêtante qu'on ne le pense.

De façon plus technique, les premiers tests du Royole semblent mettre en avant des problèmes de lenteur et réactivité de l'écran. Difficile de généraliser, il faudra attendre les tests des grands constructeurs comme Samsung, Motorola ou Huawei. Ce n'était qu'un prototype, difficile d'envisager une expérience aussi désastreuse pour 2000 euros !. Si la flexibilité de l'écran est un avantage, que pouvons-nous penser de la charnière ? Cema risque de devenir une pièce critique.

Tout savoir sur le Samsung Galaxy F pliable

Galaxy F : ce que l'on sait au début du mois de février 2019

À l'heure où ces lignes sont rédigées, peu d'informations officielles ont circulé sur la toile. On en sait suffisamment assez pour vous communiquer quelques informations à ce sujet. Tout d'abord, les premiers visuels qui ont fuité ont laissé penser que le smartphone pliable du géant coréen serait lourd et épais. D'après les retours de quelques privilégiés au CES 2019, ce n'est pas le cas. On reste malgré tout prudent, tant qu'aucune information officielle n'est sortie.

Le téléphone aurait un design assez sympa avec une charnière centrale. Toutefois, au niveau des boutons, des ports, des technologies embarquées, on n'en sait pas plus. Nous n'avons aucune idée par rapport au capteur d'empreinte digitale, s'il y en aurait un, ou si un capteur du style « Face ID » à la sauce Samsung serait présent ...

La seconde partie essentielle de ce smartphone pliable qui arrivera durant l'année 2019, c'est son écran. Par chance, c'est certainement l'un des composants où les informations sont plus nombreuses. Il s'agit de l'Infinity Flex Display, un écran produit par Samsung lui-même. En mode plié, c'est-à-dire un look qui se rapproche du smartphone tel qu'on le connaît aujourd'hui, l'écran aurait une diagonale de 4,5 pouces. Sa définition serait de 1960 pixels par 840. La densité annonce quelque 475 pixels par pouce avec un ratio 21:9. Les caractéristiques annoncées pour cet écran sont particulièrement alléchantes. Mais qu'en est-il pour l'écran déplié ? C'est quand même le sujet le plus intéressant !

La diagonale de l'écran, une fois déplié, avoisinerait les 7,3 pouces. La résolution sera de 1536 x 2152 pixels. En revanche, la densité est plus faible avec 360 pixels par pouce. On reste assez mesuré et prudent au sujet de cet écran. L'entreprise qui possède son siège en Corée a largement le temps de nous surprendre au moment de l'annonce officielle du Galaxy F. La technologie ira en s'améliorant avec une meilleure densité pour se rapprocher de la qualité d'écran que l'on a actuellement. D'ailleurs, on voit très clairement que la partie smartphone semble plus avancée que la partie « écran déplié ».

Certains testeurs ont pu communiquer quelques retours d'expérience à propos de ce Galaxy F. Qu'en est-il ressorti ? C'est un smartphone qui est pensé pour le multitâches avant tout. Le smartphone pliable annoncé par Samsung fera le bonheur pour les personnes qui utilisent au quotidien un smartphone et une tablette. En lisant ces quelques mots, on ne peut que s'attendre à un gros travail de monstre réalisé par Samsung pour livrer de telles impressions, notamment pour un tout premier produit de la gamme pliable.

Les composants que l'on devrait retrouver à l'intérieur seront certainement des puces plus récentes de ce que l'on peut avoir sur les derniers Galaxy. L'une des interrogations principales de ce téléphone, c'est la batterie. Quelle est son autonomie ? Comment se recharge-t-elle ? Une fois encore, on est à court d'informations à ce sujet. Cependant, on sait que le téléphone pliable made in Korea devrait avoir deux batteries qui offriraient une capacité de 5000 à 6000 mAh. Ce serait l'une des plus grosses batteries du marché. Quant à son autonomie en nombre d'heures, on ne peut pas l'apporter. En effet, celle-ci va varier en fonction du logiciel comment il va gérer son affichage. Il ne faut pas oublier qu'avec la présence d'un mode « plié » et « déplié » la quantité d'informations à afficher ne sera pas la même. Théoriquement, si l'on suit une logique, le smartphone utilisé dans sa version pliée devrait avoir une autonomie bien plus importante que celui qui l'utilise déplié pour la majorité de la journée.

Pour en finir sur la partie matérielle, le Galaxy F serait capable d'embarquer quelque 128Go de stockage. Ce point est primordial pour assurer une utilisation professionnelle. Un smartphone pliable déplié peut parfaitement servir de support professionnel pour lire des présentation PowerPoint ou document Excel. La caméra intégrée à l'avant serait de 8 mégapixels et deux capteurs seraient situés à l'arrière, à 12 mégapixels chacun. La dernière information matérielle à retenir de ce Galaxy F est la potentielle prise en charge de la 5G. Samsung veut être devant Huawei sur ce combat.

Étant donné l'importance de ce projet, il a fallu monter une équipe spécifique et entièrement dédiée à la création d'une version Android sur mesure. Samsung aurait reçu le soutien de Google pour y parvenir. Cette dernière pourrait aisément prendre en charge la spécificité de ces écrans, quand ils sont pliés et dépliés. Google a annoncé une sorte de « Screen continuity ». C'est une fonction qui se base avec divers capteurs présents dans le téléphone pour indiquer quand le smartphone se déplie pour continuer d'afficher la même chose sur la version dépliée. C'est particulièrement astucieux et intéressant. Nous avons hâte que ce téléphone se dévoile au grand public ! La présentation serait prévue pour le premier trimestre 2019 et son coût, en Europe et en France, avoisinerait les 2000€. La date retenue serait le 22 février où la présentation du Google S10 est attendue.

Comment mesure t-on la taille d'un écran ?

On mesure un écran en se référant à la taille de sa diagonale. La diagonale d'un écran se mesure selon l'unité de mesure internationale qui est le pouce. 1 pouce = 2,54cm. Quelques exemples standards de taille d'écran :

Taille en pouce Diagonale en cmExemple d'écran
5,8 poucesdiagonale de 15 cmTéléphone Apple iPhone X
10 poucesdiagonale de 25 cmTablette Samsung Galaxy S4
15 poucesdiagonale de 38 cmPC portable
62 poucesdiagonale de 160 cmTV LED


Avec l'apparition des écrans flexibles et pliables comme les smartphones pliables, il va falloir se faire à une nouvelle caractéristique technique pour déterminer la taille de l'écran. Avec les écrans pliables, les constructeurs devront afficher la taille minimale de l'écran ainsi que la taille maximale de l'écran.

Histoire des écrans : de l'écran cathodique au smartphone pliable

Un écran flexible est un affichage visuel électronique qui est de nature flexible; par opposition aux écrans plats traditionnels plus répandus et utilisés dans la plupart des appareils électroniques. L'écran tactile pliable est considéré comme la dernière évolution technologique au sein des écrans. Connaissez-vous l'histoire de la création des écrans ? Ces périphériques d'affichage sont partout, sous différentes tailles et formes. De la télévision au tablette, en passant par les smartphones.

L'histoire chronologique et technologique des écrans

Un écran flexible est un périphérique d'affichage qui par opposition aux écrans plats traditionnels possèdent une zone d'affichage flexible. En fonction des modèles, un écran flexible peut être souple, étirable, enroulage ou pliable.

L'écran Cathodique monochrome (CRT)

Le premier véritable écran de l'histoire fût le tube cathodique dont les premiers prototypes remontent à 1897 et dont la commercialisation au grand public eu lieu en 1922. L'écran cathodique contient un canon à électrons. Projetés sur un écran à phosphore les écrans se fixent pour former des images. C'était le fonctionnement des oscilloscopes et des premiers écrans de télévision en noir et blanc.

1922
1954
L'écran Cathodique couleur (CRT)

Le premier écran cathodique couleur a été commercialisé en 1954, on parle pour la première fois de luminophores. Ces derniers sont des minuscules points phosphorescents regroupés par trois : rouge, vert, bleu. En jouant sur ces trois couleurs il est ainsi possible de produire n'importe quelle couleur.

L'écran Plasma

Le premier écran Plasma a été inventé dans une université de l'Illinois aux USA par Donald L. Bitzer et H. Gene Slottow en 1964. Les premiers écrans à Plasma étaient monochrome, ils produisaient des textes en orange ou en vert. Pour fonctionner, un écran plasma a besoin d'un courant électrique qui illumine un mélange de gaz qui se transforma en plasma. C'est la naissances des pixels

1964
1971
L'écran à cristaux liquides (LCD)

L'affichage à cristaux liquides utilise la polarisation de la lumière via des filtres polarisants et par la propagation de la lumière dans certains cristaux liquides.

L'écran tactile mono-point

Tout le monde pense que les écrans tactiles sont nés dans les années 2000 avec l'essort de l'Iphone et des tablettes. Or, l'écran tactile est né en 1972 et sera commercialisé la même année par IBM qui sortira un ordinateur équipé d'un dispositif optique de reconnaissance du toucher à l'écran. A cette époque, il s'agit d'un écran plasma sensible à une seule pression à la fois.

1972
1984
L'écran tactile multi-points et l'écran à cristaux liquides couleur (LCD)

En 1984, Bell a élaboré un écran tactile multi-points sur la base d'un écran CRT recouvert d'une surface tactile capacitive, capable de suivre plusieurs doigts.

La même année, Thomson a réussit à développer un écran à cristaux liquides en couleur.

Quel constructeur est aujourd'hui en capacité de produire des écrans flexibles ?

Samsung : Pionier de l'innocation depuis les années 2000, Samsung est le prétendant le plus sérieux quand il s'agit d'avoir la capacité de fabriquer en masse des écrans de smartphone pliants.

Royole : est une startup chinoise spécialisée dans l'affichage. Royole a présenté le premier smartphone pliable avec le Royole FlexPai ou le sac à main de la même marque présentés au dernier CES de Las Vegas.

LG : le constructeur a frappé fort en sortant le premier écran de télévision enroulable.

BOE : est un fabricant d'écrans chinois peu connu en Europe, qui alimente pourtant Huawei et d'autres fabricants qui souhaitent se lancer dans la production de smartphone pliable.

Visionox : est un producteur d'écean OLED qui travaille en collaboration avec Nubia qui a produit le bracelet flexible Alpha : un modèle hybride mi bracelet connecté mi smartphone tout plat.

Xiaomi : avec la présentation récente d'une vidéo avec un prototype de téléphone plibale ; Xiaomi a montré qu'il était dans la capacité de produire des écrans pliables. Son prototype se plie en 3 parties, se rabattant sur lui même par les extérieurs.

Lenovo ou Motorola : prévoit de remttre au goût du jour l'emblématique smartphone à rabat Razr en y ajoutant un écran pliable haut de gamme.